Logo square - BK Systèmes

Optimisation des flux logistiques de sa chaîne d’approvisionnement

Quels sont les types de flux logistiques ?

Les flux logistiques englobent différentes activités et processus au sein d'une supply chain. On peut distinguer plusieurs types de flux logistiques (internes et externes), chacun ayant un rôle spécifique dans le déplacement des produits et des informations à travers la chaîne d'approvisionnement

C'est en maîtrisant et en optimisant chacun de ces flux, qu'une entreprise peut améliorer avec efficacité la productivité et la fluidité de sa chaîne d'activité, appelée aussi chaîne de valeur.

BK Systèmes WMS APS logiciel supply chain gestion stock logistique approvisionnement entrepôt

Flux logistiques poussés

Les flux logistiques poussés (push) se caractérisent par la prévision de la demande avant la production et la distribution des produits. Cela signifie que les produits sont poussés en amont de la chaîne d'approvisionnement en fonction des estimations de la demande plutôt qu'en réponse directe à une demande réelle du marché. Les décisions concernant la production, la distribution et les niveaux de stock sont alors basées sur des prévisions de vente, des tendances historiques ou d'autres méthodes d'estimation. Fonctionner avec des flux poussées peut entraîner des inefficacités si les prévisions ne sont pas précises. Dans de nombreux cas, les entreprises cherchent à intégrer des éléments de flux logistique tirés pour mieux aligner l'activité avec la demande réelle du marché. Cette combinaison de flux peut contribuer à réduire les stocks excédentaires et à améliorer la réactivité de la chaîne d'approvisionnement selon les changements liés à la demande.

Flux logistiques tirés

Les flux logistiques tirés (pull) sont caractérisés par une production et une distribution des biens et des services en réponse directe à la demande réelle du marché. Les niveaux de stock sont maintenus au niveau minimum, voir nul et la production est lancée en suivant le rythme des commandes clients. Les coûts de stockage sont ainsi réduits et l'entreprise peut-être très réactive dès que la demande évolue en ajustant leur production. Pour les clients, cependant, les délais de livraison de leur commande sont souvent rallongés et plus longs que la moyenne.

Flux logistiques tendus

Les flux logistiques tendus font référence à une approche dans laquelle une entreprise maintient des niveaux de stock bas, souvent au minimum nécessaire pour répondre à la demande immédiate. L'objectif principal des flux logistiques tendus est de minimiser les coûts de stockage et d'améliorer l'efficacité opérationnelle. Cette stratégie, aussi appelée le juste-à-temps ou just-in-time, s'appuie sur les prévisions des tendances habituelles du marché pour toujours avoir un stock minimum adapté aux fluctuations. Travailler en flux tendus permet d’être réactif à la demande tout en assurant des livraisons rapides aux clients.

Flux logistiques synchrones

Les flux logistiques synchrones approvisionnent les matières premières et les composants au moment où ils doivent être utilisés pour la production. L'objectif est d'ajuster en temps réel la production en fonction de la demande à un instant donné. Cette méthode permet d'optimiser les niveaux de stock et d'améliorer l'efficacité opérationnelle. Travailler en flux synchrones limite la surproduction et le surstockage. Une logistique en flux synchrones repose sur une planification précise via des logiciels de gestion logistique, une communication efficace au sein de la supply chain et une flexibilité opérationnelle. 



Comment optimiser les flux logistiques ?

Optimiser les flux avec des outils

Les flux logistiques peuvent être optimisés en utilisant des outils et des technologies spécialisées qui contribueront à améliorer leur efficacité et leur fluidité au sein de la chaîne logistique.

  • Gestion de la chaîne d'approvisionnement (Supply Chain Management) : Les SCM permettent une gestion intégrée des activités logistiques, de la production à la distribution. Ils offrent une visibilité complète sur la chaîne d'approvisionnement, améliorant ainsi la planification et la coordination.
  • ERP (Enterprise Resource Planning) : Les ERP facilitent la gestion des ressources de l'entreprise et comprennent les processus logistiques tels que la gestion des stocks, la planification de la production et la gestion des commandes.
  • Gestion des entrepôts (Warehouse Management System) : Les WMS automatisent et optimisent les opérations au niveau des entrepôts, y compris le suivi des stocks, la gestion des commandes et l'espace de stockage.
  • Gestion des équipements de manutention  (Warehouse Control System) : Les WCS contrôlent et coordonnent les équipements de manutention et l'exécution des tâches opérationnelles en temps réel. 
  • Technologies RFID (Radio-Frequency Identification) : Les systèmes RFID améliorent la visibilité et la traçabilité des stocks en permettant un suivi précis des produits tout au long de la chaîne d'approvisionnement.
  • Gestion des transports (Transport Management System) : Les TMS optimisent la planification des itinéraires, notamment les coûts de transport et améliorent la visibilité sur les expéditions.
BK Systèmes WMS APS logiciel supply chain gestion stock logistique approvisionnement entrepôt


Fixer des normes et processus

En intégrant des normes et des processus, les entreprises peuvent standardiser leurs opérations logistiques, réduire les erreurs, améliorer la qualité et optimiser l'efficacité de la chaîne d'approvisionnement. Etablir des normes et des processus clairs pour chaque étape de la chaîne logistique, de la réception des matières premières à la livraison des produits finis permet de fiabiliser les flux qui gagnent alors en efficacité. Cela peut inclure des normes de qualité, des délais de livraison, des procédures de gestion des stocks, etc. De même, utiliser des technologies normalisées, comme des codes-barres ou des EDI (Échange de Données Informatisées), facilitent l'intégration des systèmes et la communication dans la chaîne d'approvisionnement.

Déterminer des KPI pour le suivi

L'utilisation de Key Performance Indicators (KPI), ou indicateurs clés de performance, est cruciale pour optimiser les flux logistiques. Les KPI fournissent des métriques mesurables qui permettent d'évaluer l'efficacité des opérations logistiques et d'identifier les domaines qui nécessitent des améliorations. En définissant judicieusement les KPI en fonction des objectifs spécifiques de l'entreprise, les responsables logistiques peuvent identifier les zones d'amélioration, prendre des décisions éclairées et optimiser les flux logistiques pour une performance maximale.
Par exemple, les KPI suivants peuvent être suivis : 

  • Taux de rotation des stocks : Pour mesurer la fréquence à laquelle les stocks sont renouvelés par rapport au niveau moyen de stocks. Un taux de rotation élevé indique une utilisation efficace des stocks.
  • Taux de service : Pour évaluer la capacité de la chaîne logistique à répondre à la demande des clients en temps donné (temps de préparation, temps de livraison, satisfaction client, nombre de retours...).
  • Temps de cycle : Pour mesurer le temps nécessaire pour qu'un produit passe de la production à la livraison. Un temps de cycle court indique une chaîne logistique réactive.
  • Taux de remplissage des entrepôts : Pour identifier l'utilisation de l'espace de stockage des entrepôts par rapport aux nombres d'emplacements vides et pleins ou partiellement occupés. 
  • Taux de retour des produits : Pour indiquer le pourcentage de produits retournés par rapport aux produits expédiés. Un taux de retour élevé peut induire des problèmes de qualité ou des erreurs dans la gestion des commandes.
  • Taux de disponibilité des produits : Pour suivre la disponibilité des produits en stock par rapport à la demande prévue. Cela peut aider à éviter les ruptures de stock et à maximiser les ventes.
BK Systèmes WMS APS logiciel supply chain gestion stock logistique approvisionnement entrepôt


Faire un audit logistique pour repérer les freins

Un audit logistique est une approche essentielle pour identifier les freins et les opportunités d'optimisation pour les flux logistiques d'une entreprise. En effectuant un audit approfondi, les sociétés peuvent établir une stratégie pour optimiser leurs flux logistiques, réduire les coûts, améliorer la satisfaction client et renforcer leur compétitivité sur le marché.

Avoir des équipements fonctionnels et opérationnels

Pour optimiser les flux logistiques, il est impératif de s'assurer que les équipements utilisés sont à la fois fonctionnels et opérationnels. Un entretien régulier des chariots élévateurs, des systèmes de convoyage, des véhicules de livraison et autre matériel logistique est essentiel pour prévenir les pannes imprévues et maintenir la continuité des opérations. Il s'agit donc de surveiller l'état des équipements et de faire des maintenances de révision préventives. En évaluant régulièrement la performance des équipements et en planifiant leur durée de vie de manière stratégique, les entreprises peuvent maintenir une chaîne d'approvisionnement compétitive et agile.

Automatiser la chaîne d’approvisionnement

L'optimisation des flux logistiques par l'automatisation de la chaîne d'approvisionnement représente une évolution majeure dans le paysage logistique moderne. L'intégration de technologies automatisées, telles que des systèmes de tri automatique ou des robots logistiques, permet une exécution plus rapide et précise des processus. En intégrant l'automatisation à chaque étape de la chaîne d'approvisionnement, de la production à la distribution, les entreprises peuvent non seulement accélérer leurs processus, mais également minimiser les erreurs humaines, réduire les coûts liés à la main-d'œuvre et s'adapter plus rapidement aux fluctuations de la demande du marché. 



Pourquoi optimiser ses flux logistiques ?

BK Systèmes WMS APS logiciel supply chain gestion stock logistique approvisionnement entrepôt

Optimiser ses flux logistiques offre plusieurs avantages aux entreprises et prestataires 3PL.
Voici quelques raisons clés d'optimiser les flux logistiques de sa chaîne logistique :

  • Réduction des coûts : L'optimisation des flux logistiques permet de minimiser les coûts liés au transport, à l'entreposage, à la manutention et à d'autres activités logistiques.
  • Amélioration de l'efficacité opérationnelle : En optimisant les processus logistiques, une entreprise peut améliorer son efficacité opérationnelle. Elle utilise alors ses ressources de manière plus efficace, réduit les retards de traitement et réagit plus rapidement aux changements de la demande ou au changement des conditions du marché.
  • Réduction des délais de livraison : Une optimisation efficace des flux logistiques permet de réduire les délais de livraison, ce qui peut améliorer la satisfaction client et renforcer la compétitivité de l'entreprise.
  • Meilleure gestion des stocks : En optimisant les flux logistiques, une entreprise peut mieux gérer ses niveaux de stock et éviter ainsi les surstocks ou les pénuries. Cela permet de diminuer les coûts liés au stockage et d'améliorer la disponibilité des produits.
  • Flexibilité accrue : Une logistique optimisée permet à une entreprise d'ajuster rapidement ses opérations en réponse aux fluctuations de la demande, aux changements de la chaîne d'approvisionnement ou à d'autres facteurs externes.
  • Meilleure visibilité de la chaîne d'approvisionnement : L'optimisation des flux logistiques permet souvent une meilleure visibilité de la chaîne logistique. Cela signifie que les entreprises ont une connaissance plus approfondie de l'emplacement des produits, des niveaux de stock et des étapes clés du processus logistique.
  • Réduction de l'impact environnemental : En optimisant les flux logistiques, les entreprises peuvent souvent réduire leur empreinte carbone en minimisant les kilomètres parcourus, en optimisant les itinéraires et en mettant en œuvre des pratiques respectueuses de l'environnement.

S’inscrire à la newsletter de BK Systèmes